Face à l’inattendu

 

Nous sommes Karen and Högni et vivons en Islande. Nous nous sommes rencontrés très tôt et vivons ensemble depuis plus de vingt-trois ans. Nous avions tous les deux envie de fonder une famille mais avons choisi de terminer nos études supérieures d’abord. Lorsque nous avons compris que nous ne pourrions pas avoir d’enfants biologiques, nous nous sommes tournés vers l’adoption.

 

En 2005, nous nous sommes lancés dans la procédure d’adoption d’un enfant « sans besoins spécifiques », mais cinq ans plus tard nous attendions toujours. Nous avions peur de devoir attendre encore et encore, et avons donc envisagé l’adoption d’un enfant « à particularité » . Nous avons donc rassemblé tous les papiers et autorisations nécessaires, mais nous avions beaucoup de mal à décider des besoins spécifiques auxquels nous nous sentions prêts à faire face. Finalement, nous avons décidé de ne pas nous lancer dans cette procédure car nous ne pensions pas être à la hauteur pour devenir les parents un tel enfant.

 

En 2011, ce fut enfin notre tour. Une petite fille de huit mois en bonne santé nous attendait en Chine. Nous étions tellement heureux et impatients. Nous imaginions notre futur ensemble. Notre amour pour elle grandissait jour après jour ; je ne faisais que penser au moment où je pourrais enfin la prendre dans mes bras et lui faire un câlin !

 

Deux mois plus tard, lorsqu’une nounou entra dans la pièce avec une toute petite fille, je ne la reconnus pas. Cette petite fille ne pouvait pas tenir la tête droite et devait être portée comme un nouveau-né. Mais dès que je réalisai que c’était mon enfant, je fus remplie de joie. Je n’arrivais pas à croire que je tenais enfin ma petite dans les bras après des années passées à attendre ce moment. Elle dormait lorsque nous l’avons prise avec nous, et elle a dormi pendant une grande partie de notre séjour en Chine. C’était sa façon à elle de gérer ce changement majeur dans sa vie. Nous n’étions pas très inquiets au sujet de ses retards physiques car nous nous y étions préparés. Mais ce qui nous inquiétait le plus était que nous n’arrivions pas à établir de contact visuel avec elle.

 

Son regard restait fixe, comme si nous étions invisibles. Son dossier médical disait qu’elle était en parfaite santé, donc nous espérions qu’elle irait de mieux en mieux une fois rentrés à la maison et avec l’aide de professionnels. Nous étions loin d’imaginer la suite. Une fois rentrés, nous l’avons amenée chez le médecin, et quelques semaines plus tard nous avons reçu le diagnostic: infirmité motrice cérébrale, cécité corticale et problèmes auditifs. Le docteur nous a expliqué qu’elle avait sans doute manqué d’oxygène à la naissance, ce qui avait causé des problèmes cérébraux. Il n’y avait aucun moyen de savoir si elle pourrait aller mieux.

 

Nous étions choqués, déçus et nous avions très peur. Peur de ne pas être à la hauteur, peur des changements dans notre vie, peur du futur. Nous voulions des réponses que personne ne pouvait nous apporter. Nous voulions savoir si elle serait un jour capable de parler, marcher, aller à l’université, se marier, avoir des enfants…

 

Je passais un temps infini sur Internet à chercher des réponses. Je lisais les blogs de parents ayant des enfants à besoins spécifiques, en particulier si leurs besoins étaient similaires à ceux de ma fille. Je n’y ai pas trouvé les réponses que j’étais venue chercher, mais j’y ai trouvé des réponses bien plus importantes : j’ai appris que nous allions nous en sortir, que ce n’était pas la fin du monde et que les familles avec des enfants « à besoins spécifiques » sont aussi heureuses que les autres familles. Lorsque je lus cette phrase écrite par la maman d’un enfant « à particularité », ce fut un tournant pour moi : « La vie n’est pas un voyage direct jusqu’à la tombe avec l’objectif d’y arriver en sécurité dans un beau corps bien préservé. Mais c’est plutôt un voyage plein de dérapages et d’imprévus avant d’arriver épuisé et usé en proclamant : « Wow, quelle aventure ! » ».

 

Ce jour là, j’ai décidé d’écrire ceci sur mon propre blog: « Voilà c’est ça. On n’a qu’une seule vie et il est donc bien plus palpitant de faire face à plein de tâches différentes qui nous semblent bien au-delà du possible, plutôt que de naviguer sur des eaux bien tranquilles. Chaque difficulté à laquelle j’ai dû faire face m’a rendue meilleure. A présent, la vie avec ma petite fille m’attend. C’est parti. Je suis prête. J’ai hâte de remplir mon nouveau rôle, de rencontrer de nouvelles personnes et d’apprendre à m’adapter à cette nouvelle réalité. Je vais enseigner tellement de choses à ma petite fille, mais je sais qu’elle va m’en apprendre bien plus. L’attente fut longue et difficile, mais elle en valait tellement la peine ».

 

C’est bien à cela que ressemble notre vie désormais : un voyage plein d’aventures, mais dans le bon sens. Nous sommes tellement fiers de notre petite fille et nous l’aimons tellement ! Elle fait des progrès constants, lentement mais sûrement. Elle a appris à s’asseoir, ramper sur le ventre, marcher avec un trotteur, se tenir debout, se lever, s’asseoir, manger et boire seule, utiliser une vingtaine de mots, et bien plus encore. Sa vision s’améliore et elle a de plus en plus conscience de ce qui l’entoure. Elle se réveille chaque matin avec un immense sourire ; je souris quand elle m’appelle « maman », puis elle me répond en tapant des mains et avec un autre sourire immense. Elle va dans une crèche classique. Le week-end, nous faisons comme toutes les familles : on va se balader, jouer dehors, skier, nager… Nous devons juste faire preuve d’un peu d’imagination pour nous adapter à ses besoins.

 

Nous avions tellement tort de croire que nos vies allaient prendre un tournant catastrophique lorsque nous avons eu le diagnostic. Car nous vivons la vie dont nous avions toujours rêvé. Une vie de famille heureuse, pleine d’amour et de rires.

 

-Extrait traduit du livre  “Exposed to Hope: Stories of Families who have Adopted a Child with a Visual Impairment from China.” Ce livre créé par la Fondation Bethel Chine est une compilation de témoignages de familles ayant adopté un enfant chinois déficient visuel. Dans ce livre, les parents expliquent de façon belle et honnête ce qui a suivi leur procédure d’adoption. A travers leur vécu, ils partagent avec nous leurs expériences : première rencontre avec leur enfant, le parcours médical et scolaire d’un enfant mal/non-voyant et leur vie de famille au quotidien.

 

{ 0 comments }

Xin Bin (Micah) arrived at Bethel exactly a year ago. This 3 year old loves being cuddled and tickled. He has the cutest smile which shows his tiny teeth so everyone always tickles him to see that beautiful smile.

micah3

When he arrived at Bethel he could not stand or walk but now he is doing both on his own even though he prefers to be in someone’s arms. See video below of his first steps!:

When he moved to our project in Changping a few months ago he was afraid of his new environment but he soon got his bearings first with a walker and then walking hand in hand with an ayi. He has slowly come out of his shell and is doing much better playing with the other children his age even though he still prefers to interact with adults.

micah5

He is a curious boy and he likes playing with new toys, especially ones that have some sounds or interesting textures.

micah 6

Handsome Xin Bin is paper ready for adoption, for more information, email adoption@bethelchina.org. He is also looking for sponsors

{ 0 comments }

Recent Posts…


Adoption de notre fille déficiente visuelle: témoignage

Face à l'inattendu   Nous sommes Karen and Högni et vivons en Islande. Nous nous sommes rencontrés très tôt et vivons ensemble depuis plus de vingt-trois ans. Nous avions tous les deux envie de fonder une famille mais avons choisi de terminer nos études supérieures d'abord. Lorsque nous avons compris que nous ne pourrions pas [...]

Child of the week: Xin Bin (Micah)

Xin Bin (Micah) arrived at Bethel exactly a year ago. This 3 year old loves being cuddled and tickled. He has the cutest smile which shows his tiny teeth so everyone always tickles him to see that beautiful smile. When he arrived at Bethel he could not stand or walk but now he is doing [...]

Love is Blind Print: Bethany Eden Watercolor

We love when friends of Bethel China launch creative fundraising projects! Bethany lived in Beijing for several years and got to know our kids well. She recently moved away to start Bethany Eden Art, painting watercolor paintings and selling prints. She recently launched a new product, "Love Is Blind", to raise money for the kids [...]

Child of the week: Bo Ai Robbie

This week’s child of the week is Bo Ai (Robbie). It’s been almost two months since he had his hand surgery. We are so happy he’s back at Bethel and has been able to start school with the rest of his peers. He has the most beautiful smile and he doesn’t hesitate to use it. [...]

When We Work Together

Tonight, in a hospital in Dallas, Texas, a little boy sleeps. Xiao Dong Danny has had a long day, after his first cranio-facial surgery. The story of how Danny came to be in Texas to have surgery tomorrow is an amazing one. It's full of interactions with organisations and individuals who all play a different [...]

Cheng Du Training

A few weeks ago, Bethel China’s education team traveled to Chengdu in Sichuan province to run a workshop with 54 parents and grandparents of children with visual impairments! Our workshops give practical tools to help their child develop to live life to the fullest. Each time we run a workshop, we see families leave their [...]

Child of the week: Chen Rui (Petra)

Chen Rui (Petra)'s birthday is in January (2010) and she came to Bethel in July 2013. When she first arrived, she was scared and cried a lot. She didn't know how to or want to play with anyone. Even after the first week she began to get more familiar with her surroundings and she gave [...]

Child of the week: Lily!

Lily's Chinese name is Lili, which means beautiful! She is a sweet girl. She loves cuddles and especially loves it when she has her tummy tickled. She can't help but dissolve into fits of laughter!  Lily can feed herself with a spoon, drink water from her own cup and eat with her hands if there [...]

Reading the Dots

Books and stories can change lives, but learning to read can be difficult, especially with a visual impairment. We collected some helpful resources, including encouragement and tips for when braille is frustrating your student, a fashion accessory that promotes awareness and literacy, and how to combine math and literacy with a sensory counting book. Click [...]

Child of the Week: Ya Yan Finn!

Ya Yan Finn arrived at Bethel in the summer of 2013 when he was four years old so that he could receive specialized education for his visual impairment. He had had surgery in his left eye and had gained some vision. However, he was completely blind in his right eye. After a check-up it was [...]